jeudi , 23 mai 2019
Accueil / Enquêtes / 9 produits chimiques qui tuent votre niveau de testostérone et volent votre virilité

9 produits chimiques qui tuent votre niveau de testostérone et volent votre virilité

Note : ces produits chimiques sont également nocifs pour les femmes, même si cet article se concentre sur le préjudice causé à la testostérone masculine

Par Mike Geary, Spécialiste certifié en nutrition & Dr. Richard Cohen, MD ~ coauteur : La Vérité sur la Testostérone (*nouveau !!!)

Des études récentes indiquent qu’aujourd’hui le niveau de testostérone moyen de l’homme est de 25 % inférieur à ce qu’il était en 1992 (comparaison d’hommes de même âge). En même temps, le niveau moyen d’œstrogène chez l’homme a augmenté de manière alarmante de 40 % pendant la même période de temps. Les études montrent également que les spermatozoïdes masculins sont en baisse de 40 % au cours de la même période.

Ce qui signifie que l’homme moyen dans le monde, stressé par le bouillon environnemental chimique d’aujourd’hui, est significativement moins un homme (il s’est « féminisé » un peu plus avec des niveaux plus élevés d’œstrogènes) que son homologue du même âge il y a quelques décennies.

Pourquoi cette choquante « féminisation » des hommes se produit-elle lorsqu’il y a moins de testostérone et plus d’œstrogènes ?

Eh bien, les xénoestrogènes (c’est-à-dire les œstrogènes étrangers) sont des produits chimiques artificiels qui imitent les effets des œstrogènes naturels dans le corps. Si vous vous demandez pourquoi les niveaux moyens de testostérone sont en baisse de 25 %, les taux d’œstrogènes masculins sont 40 % supérieurs, et les spermatozoïdes sont moins de 40% que ce qu’ils étaient il y a 20 ans, vous n’avez pas besoin de chercher plus loin que les xénoestrogènes. Par ailleurs, les phytoestrogènes dans notre alimentation y contribuent aussi, mais pas autant que les xénoestrogènes.

Ces produits chimiques se retrouvent presque partout dans le monde moderne, se cachant dans les produits de soins personnels, les contenants alimentaires, notre eau potable, la pollution de l’air, les tubes médicaux, les jouets pour enfants, les pesticides, et bien d’autres encore.

Notre environnement et la composition de notre alimentation sont remplis de produits chimiques cachés. Les herbicides et les pesticides sont régulièrement pulvérisés dans les fermes, les vergers, les pelouses et les jardins. Les industries rejettent leurs déchets dans l’approvisionnement en eau, ce qui pollue l’eau que vous buvez. Des tonnes d’œstrogènes pharmaceutiques et synthétiques sécrétées par des femmes ménopausées polluent nos cours d’eau et nos rivières, entrant dans nos réserves d’eau potable.

Et ça ne s’arrête pas là…

L’air que vous respirez est porteur d’œstrogène imitant les produits chimiques sous forme de fumée, de suie et de vapeurs d’échappement. La viande commerciale et la volaille que vous mangez tous les jours regorgent d’hormones et d’additifs qui sont riches en œstrogène.

Les œstrogènes étrangers trouvés dans les plastiques et les pesticides perturbent les cycles hormonaux naturels de la vie humaine et animale. L’utilisation généralisée d’aliments génétiquement modifiés a exacerbé le problème des xénoestrogènes. Le glyphosate (l’ingrédient actif du Roundup®, pesticide largement utilisé par Monsanto ™) laisse souvent un résidu sur les cultures génétiquement modifiées sur lesquelles il est utilisé. Et le gène artificiel, qui a été inséré dans chaque semence génétiquement modifiée, est absorbé et logé dans votre tractus gastro-intestinal si vous mangez des aliments génétiquement modifiés.

Au cours de votre vie quotidienne, vous êtes exposé à une variété de produits chimiques environnementaux. Il est important de connaître les plus courants et les plus toxiques, que nous décrivons ci-dessous :

Organismes génétiquement modifiés (OGM)

Les OGM sont des aliments qui, en termes simples, ont eu un gène insecticide implanté dans leur ADN, qui dans de nombreux cas est destiné à leur permettre de résister à des pesticides, ce qui permet aux agriculteurs d’utiliser PLUS de pesticides sans tuer la culture.

La liste des aliments génétiquement modifiés s’allonge, mais elle comprend principalement le maïs, le soja, le canola, l’huile de coton et la betterave à sucre en tant que principaux contrevenants à surveiller.

Le problème le plus courant associé à la consommation d’aliments génétiquement modifiés est une augmentation de l’incidence des troubles gastro-intestinaux et immunitaires. La consommation régulière d’aliments génétiquement modifiés a également prouvé sa toxicité pour les cellules testiculaires et en tant que perturbateur de la synthèse de la testostérone. De récentes études en laboratoire ont montré que les rats mâles nourris avec un régime génétiquement modifié perdent leur capacité à se reproduire en seulement trois générations.

Les phtalates

Les phtalates sont un groupe de produits chimiques industriels utilisés pour fabriquer des plastiques, comme le chlorure de polyvinyle ou le PVC, plus souples et plus résistants. Ils se retrouvent dans tous les domaines : sols en vinyle, détergents, plastiques automobiles, savons, shampooings, déodorants, parfums, vaporisateurs, vernis à ongles, sacs en plastique, emballages alimentaires transformés, tuyaux de jardin, jouets gonflables, sacs de sang et tubes intraveineux médicaux.

Les phtalates sont aussi l’un des plus répandus des perturbateurs endocriniens. Des études ont montré que l’exposition aux phtalates peut conduire à une descente testiculaire incomplète, à une réduction du nombre de spermatozoïdes, à une atrophie testiculaire et/ou une anomalie structurelle et une inflammation chez les nouveau-nés.

Le bisphénol-A (BPA)

Le BPA est un ingrédient commun dans de nombreuses matières plastiques, y compris dans les bouteilles d’eau réutilisables et les résines qui recouvrent la plupart des boîtes et des produits d’étanchéité dentaires. Le BPA est principalement utilisé pour empêcher les aliments en boite ou en conserve de développer un goût métallique ou plastique. En plus d’être utilisé comme doublure intérieure dans la plupart des conserves alimentaires, il peut être trouvé dans de nombreux biberons en plastique et des conteneurs de stockage des aliments. Presque tous les aliments en conserve contiennent du BPA.

Cette toxine est maintenant tellement omniprésente qu’elle peut être détectée dans le sang du cordon ombilical de 90 % de tous les nouveau-nés.Une fois dans le corps, le BPA imite l’œstrogène, ce qui ouvre la voie à une grande variété de problèmes liés à la santé, qui incluent, sans s’y limiter, la puberté précoce, l’infertilité, le cancer, le diabète et les maladies cardiaques.

Les parabènes

Les parabènes sont une classe de produits chimiques couramment utilisés comme conservateurs par les industries cosmétiques et pharmaceutiques. Comme le BPA, les parabènes ont des propriétés semblables à celles des œstrogènes qui conduisent à des problèmes de santé et hormonaux similaires.

Les métallœstrogènes

Les métallœstrogènes sont une large gamme de métaux qui ajoutent également à la charge œstrogénique du corps humain. Ces métaux sont ajoutés à des milliers de produits de consommation, y compris des vaccins. Les recherches indiquent qu’ils sont capables de se lier aux récepteurs cellulaires des œstrogènes, mimant les effets des œstrogènes naturels et physiologiques.

L’acide perfluorooctanoïque (APFO)

APFO est un produit chimique qui rend les choses résistantes à la graisse et à l’eau. Il est utilisé pour empêcher la graisse de fuir à travers les emballages d’aliments de préparation rapide et les sacs de pop-corn pour le four à micro-ondes, dans les revêtements antiadhésifs comme le téflon et dans les tissus résistants à l’eau comme le Gore-Tex®. L’APFO est un composé hautement œstrogénique qui peut perturber vos hormones.

Il a également été lié à la maladie de la thyroïde, le cancer, les problèmes du système immunitaire et l’augmentation du taux de cholestérol LDL.Pour aggraver les choses, l’APFO reste présent dans le corps pendant de nombreuses années.

Si vous utilisez des poêles et des casseroles anti adhésives quotidiennement, vous pouvez sans le savoir vous exposer vous-même et votre famille aux APFO. En moins de cinq minutes à des températures élevées, le revêtement d’ustensiles antiadhésifs se décomposera également en un agent de guerre chimique connu sous le nom de PFIB, qui est un analogue chimique du phosgène, un gaz neurologique de la seconde guerre mondiale.

Les éthoxylates de nonylphénol (NPE)

Les NPE sont connues pour être des perturbateurs endocriniens puissants. Ces produits chimiques affectent l’expression des gènes en activant ou désactivant certains gènes. Elles interfèrent avec la façon dont votre système glandulaire fonctionne et imitent les actions de l’œstrogène. Les NPE sont considérées comme la raison principale pour laquelle certaines espèces marines mâles sont devenues des femelles.

Le fluorure

Le fluorure est un produit de rebut industriel, mais il est régulièrement et volontairement ajouté à notre approvisionnement en eau censément pour rendre nos dents plus fortes et moins sujettes aux carries. Tandis que le fluorure typique protégera les dents à risque, boire du fluor est semblable à avaler de l’écran solaire pour protéger notre corps contre les brûlures.

L’exposition au fluorure peut entraîner de nombreux problèmes de santé, notamment des douleurs osseuses et articulaires, des troubles immunitaires, des taux de fécondité plus bas, des déséquilibres hormonaux et un faible nombre de spermatozoïdes.

Tout cela étant dit au sujet du fluorure, il est important de s’assurer que vous utilisez un filtre à eau qui supprime le fluorure si vous utilisez de l’eau du robinet au lieu de votre propre eau du puit.

Les hormones de croissance bovine (rBGH ou rBST)

Les hormones de croissance bovine sont génétiquement modifiées et régulièrement administrées aux bovins, aux porcs, à la volaille et à d’autres animaux élevés en élevage industriel, afin d’accroître leur croissance et leur teneur en matières grasses. La concentration des hormones de croissance bovine est plus grande dans les produits laitiers non-organiques, pasteurisés. Un lien de causalité entre leur consommation et le début de l’adolescence prématurée et le cancer de la prostate a été scientifiquement établi.

MSG (Glutamate monosodique)

Le MSG est une excitotoxine et un additif alimentaire couramment utilisé pour améliorer la saveur. Le MSG lui-même n’est pas fréquemment trouvé sur les étiquettes des aliments, car il est souvent déguisé en « saveur naturelle » ou « épice », comme l’extrait de levure hydrolysée, ou un certain nombre d’autres noms d’ingrédients trompeurs. La consommation de MSG a été liée à la baisse des taux de fécondité, des troubles cérébraux et de faibles niveaux de testostérone.

Inutile de dire que si vous voulez protéger votre virilité et vos niveaux de testostérone, vous devriez faire tout ce que vous pouvez pour minimiser votre exposition à ces 9 produits chimiques dont nous avons parlé dans cet article.

Voici ce qu’il faut faire ensuite…

Comme vous venez de le découvrir, votre virilité et votre masculinité sont attaquées quotidiennement et depuis des années, elles entraînent des troubles du sommeil, des dysfonctions érectiles, une augmentation de la graisse abdominale et thoracique (seins d’homme), une faible libido et un sentiment de ne plus se sentir comme un « Homme »…

De nombreux hommes dans votre position se tournent vers une ordonnance (une Substitution de Testostérone Injectable) auprès de leur médecin, ce qui pourrait en réalité aggraver le problème et tuer définitivement votre niveau de testostérone.

Lorsque vous vous rendrez à la page suivante, vous découvrirez non seulement la cause réelle de la chute libre de votre taux de testostérone, mais également des superaliments puissants, des herbes, des boissons et d’autres astuces permettant de stimuler fortement votre testostérone, augmenter votre énergique, brûler la graisse tenace de votre ventre et faire grimper votre libido comme jamais.

 

 

 

 

A propos Détective Nutrition

Mike Geary est spécialiste en nutrition certifié et entraîneur personnel certifié depuis plus de 15 ans. Il étudie la nutrition et l'entraînement depuis près de 25 ans, depuis qu'il est jeune adolescent. Mike est originaire de Pennsylvanie, mais amoureux de la montagne il réside maintenant dans l'Utah. Mike est un passionné d'aventure et quand il ne passe pas son temps à faire du ski, du VTT, de la randonnée ou du paddleboard sur le lac, il apprécie le parachutisme, le rafting, le pilotage d'un avion de chasse italien (sérieux), la plongée sous-marine, de l'héli-ski et Voyager à travers le monde tout en appréciant l'apprentissage de différentes cultures. À l'âge de 40 ans, Mike se sent maintenant plus sain, plus fort et plus énergique qu'à l'âge de 20 ans... Tout cela en raison d'un mode de vie sain et d'une excellente nutrition !

Vérifier également

Trempette crémeuse de chou frisé

par Cat Ebeling — coauteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de Graisses,~ Le Top 101 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez-nous svp à quelle adresse email vous l’envoyer :

 

Nous détestons les SPAM et promettons de garder votre email en sureté.