jeudi , 22 août 2019
Accueil / Anti-âge / Comparaison de la Metformine à la Berbérine pour lutter contre le diabète (cette plante jaune réduit aussi la pression artérielle, combat les parasites, etc.)

Comparaison de la Metformine à la Berbérine pour lutter contre le diabète (cette plante jaune réduit aussi la pression artérielle, combat les parasites, etc.)

par Cat Ebeling — co-auteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de GraissesLe Top 101 des aliments qui combattent le vieillissement Stoppez votre Diabète

Le diabète de type 2 est une véritable épidémie dans les pays civilisés. Les statistiques montrent une tendance croissante de l’obésité, du diabète et de ses complications telles que les maladies cardiaques, les maladies du rein et les neuropathies périphériques. De nombreux experts sont convaincus que ce raz-de-marée de diabète est le résultat de l’expansion mondiale du sucre, des boissons non alcoolisées sucrées. Ceci provoqué pas les grandes entreprises agroalimentaires qui accroissent la dépendance avec de terribles aliments transformés, qui sont meilleur marché que la plupart des aliments sains, qui font l’objet d’une publicité massive auprès des consommateurs.

Cependant, le diabète de type 2 peut être complètement stoppé, grâce à des changements dans le régime alimentaire et un mode de vie, qui réduisent ou éliminent considérablement, le sucre et les féculents.

S’appuyer sur la baisse de la glycémie par des médicaments ou de l’insuline, n’améliorera pas la santé, ni diminuera les effets du diabète. En fait, en s’appuyant sur des médicaments pour abaisser le taux de sucre, on ne RÉDUIT PAS le risque de décès, ni des complications liées au diabète comme l’AVC, les crises cardiaques, les infections et les maladies rénales. En dehors du fait que les médicaments contre le diabète n’agissent pas réellement sur la santé d’un diabétique, il y a des effets secondaires, dont beaucoup peuvent être mortels.

Dans une grande étude, appelée ACCORD, qui a été publiée dans le New England Journal of Medicine en 2008, les 10 000 patients qui ont été traités par insuline ou des médicaments abaissant la glycémie ont été surveillés et évalués pour les risques de crise cardiaque, d’accidents vasculaires cérébraux et de décès. Les instituts nationaux de la santé ont mis fin à l’étude à un stade précoce, car l’intervention médicale entraînait PLUS de décès, de crises cardiaques et d’attaques.

Beaucoup de méthodes médicales conventionnelles pour abaisser le taux de sucre dans le sang augmentent en fait les niveaux d’insuline, ce qui entraîne globalement plus de dommages. Par exemple, pour l’Avandia, l’un des médicaments contre le diabète le plus vendu au monde, plus de 50 000 procès ont été déposés aux États-Unis, car les fabricants de médicaments n’ont pas réussi à informer les patients sur les éventuels effets secondaires mortels, tels que l’AVC, l’insuffisance cardiaque, la crise cardiaque, les fractures osseuses, la perte de vision et la mort.

Bien que bon nombre de ces médicaments réduisent la glycémie, il ne semble pas y avoir de réelle preuve sur le fait qu’un quelconque médicament réduise les risques de complications du diabète.

La plupart des médicaments antidiabétiques visent à augmenter l’insuline dans le corps, pour lutter contre les niveaux de glucose en constante augmentation. L’un des gros problèmes de ce traitement conventionnel concerne les effets secondaires négatifs, qui semblent exacerber les complications du diabète. Vous trouverez ci-dessous une liste des médicaments les plus utilisés contre le diabète et leurs principaux effets secondaires :

  • La Metformine – La metformine augmente la sensibilité à l’insuline. Elle réduit également la production de glucose dans le foie. Les effets secondaires comprennent des nausées, la diarrhée et la prise de poids. Un autre effet secondaire important et documenté de la metformine est l’appauvrissement en vitamine B12, qui augmente encore les risques de neuropathie.
  • Les Sulfonylurées – Cette classe de médicaments aide votre corps à sécréter plus d’insuline. Les effets secondaires incluent une glycémie basse et un gain de poids.
  • Les Méglitinides – Ces médicaments stimulent une augmentation de l’insuline par le pancréas. Les effets secondaires incluent une glycémie basse et un gain de poids.
  • Les Thiazolidinediones – Comme la metformine, ces médicaments rendent les tissus de l’organisme plus sensibles à l’insuline. Cette classe de médicaments a été associée à la prise de poids et à l’augmentation du risque d’insuffisance cardiaque et de fractures. La rosiglitazone (Avandia) et la pioglitazone (Actos) sont des exemples de thiazolidinediones.
  • Les Inhibiteurs de SGLT2 – Ils empêchent les reins de réabsorber le sucre dans le sang. Au lieu de cela, le sucre est excrété dans l’urine. Les effets secondaires peuvent inclure des mycoses, des infections des voies urinaires, une augmentation de la miction et une hypotension.
  • Les insulinothérapies – Certaines personnes ont également besoin d’une insulinothérapie. L’insuline abaisse la glycémie et constitue une hormone de stockage des graisses, de sorte qu’elle entraîne un gain de poids. L’insuline favorise l’inflammation dans le corps lorsqu’elle est utilisée en excès, provoque un déséquilibre hormonal et augmente le stockage de graisse corporelle.

Cependant, gardez à l’esprit que si la plupart de ces médicaments pour le diabète, bien qu’ils abaissent le taux de sucre dans le sang, augmentent l’insuline ou rendent le corps plus sensible à l’insuline, ils n’empêchent toujours pas les complications graves et potentiellement mortelles du diabète : hypertension artérielle, taux élevé de cholestérol LDL, taux élevés de triglycérides, troubles de la libido, infertilité, caillots sanguins, insuffisance rénale, infections et amputations, cancer, dépression, maladies cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, la maladie d’Alzheimer, etc.

Le traitement à l’insuline crée également une plus grande prédisposition au cancer. Le lien entre le diabète et le cancer est assez clair, en fait, plusieurs études ont montré une augmentation jusqu’à 30 % du développement des cancers du côlon, du sein ou de la prostate, chez les patients diabétiques, supplémentés en insuline.

La berbérine s’est avérée aussi efficace pour le diabète de type 2 que les traitements du diabète classiques.

Il existe quelques solutions naturelles pour aider à traiter le diabète de type 2, et la berbérine en est une qui possède la solide réputation d’être particulièrement efficace pour le diabète de type 2.

La berbérine est un extrait de plante puissant qui présente plusieurs avantages impressionnants pour la santé. Elle peut réduire efficacement la glycémie, contribuer à la perte de poids et améliorer la santé cardiaque ; ce sont deux choses que la plupart des médicaments pharmaceutiques pour diabétiques ne peuvent pas faire. Il est également anti-inflammatoire, antimicrobien et efficace contre les diarrhées, les parasites intestinaux, Candida albicans et éventuellement le staphylocoque doré résistant à la méthicilline.

La berberine fonctionne pour :

  • Diminuer la résistance à l’insuline, ce qui rendra l’insuline plus efficace pour réduire le taux de sucre dans le sang.
  • Augmenter la glycolyse ; la dégradation du glucose dans les cellules.
  • Diminuer la production de glucose dans le foie.
  • Ralentir la digestion des glucides.
  • Augmenter le nombre de bactéries bénéfiques dans l’intestin.

La berbérine est un extrait de plante bioactif qui provient de plusieurs types de plantes, notamment la Culscuta, la racine de raisin d’Oregon, l’épine-vinette, le curcuma et l’Hydrastis canadensis. Elle est utilisée dans la médecine ayruvédique et chinoise depuis plus de 2500 ans. La berbérine est maintenant utilisée et étudiée de manière approfondie dans le monde moderne.

Plusieurs études impressionnantes montrent que la berbérine peut réduire la glycémie de manière aussi efficace que la metformine, sans les effets secondaires négatifs. Deux des études les plus connues publiées dans les revues Metabolism et Journal of Clinical Endocrinology ont comparé les effets de la berbérine à la metformine (Glucophage) dans deux groupes. Le groupe berbérine avait des effets hypoglycémiants très similaires à ceux du groupe metformine. En outre, la berbérine a également réduit efficacement le taux d’HbA1C, de triglycérides, de cholestérol LDL et la pression artérielle… Trois choses que la metformine ne peut pas faire !

  • L’hémoglobine A1c a diminué de 9,5 % à 7,5 % (réduction d’environ 21 %)
  • La glycémie à jeun a diminué de 190,8 à 124,2 mg/dl
  • La glycémie postprandiale a diminué de 356,4 à 199,8 mg/dl
  • Les triglycérides ont diminué de 100,5 à 79,2 mg/dl

La berbérine agit en stimulant l’absorption de glucose dans les cellules, elle améliore la sensibilité à l’insuline et réduit la production de glucose dans le foie. Une revue, publiée dans l’International Journal of Endocrinology a davantage développé le rôle de la berbérine dans le traitement du diabète de type 2 :

« La berbérine est utilisé pour traiter la néphropathie diabétique, la neuropathie diabétique et la cardiomyopathie diabétique en raison de ses activités antioxydante et anti-inflammatoire. »

Comment fonctionne la berbérine ?

La berbérine agit en activant l’AMPK (protéine kinase activée par l’adénosine monophosphate), une enzyme régulant le métabolisme dans les cellules du corps. Un nom à coucher dehors ! L’AMPK régule diverses activités biologiques qui normalisent les déséquilibres lipidiques, glycémiques et énergétiques. Pensez à l’AMPK comme votre commutateur métabolique principal. Quelque chose que vous voulez garder en position « Marche » !

Le syndrome métabolique, précurseur du diabète, survient lorsque les voies de l’AMPK sont désactivées. Cela déclenche des taux élevés de sucre dans le sang, de cholestérol, de triglycérides et des problèmes d’énergie. L’AMPK passe de la production d’énergie à la réparation et la maintenance cellulaires. L’activation d’AMPK produit des avantages similaires à l’exercice pour le diabète et le syndrome métabolique, les régimes amaigrissants et la perte de poids.

Berbérine et perte de poids

Lorsque des adultes en surpoids prenaient 500 mg de berbérine 3 fois par jour pendant 12 semaines, ils perdaient en moyenne facilement plus de 2Kg. Les chercheurs notent que,

«… La berbérine a une application clinique potentielle dans la réduction de la graisse viscérale et le contrôle de l’obésité. »

La berbérine a la capacité d’inhiber le stockage des graisses et améliore également la fonction de l’insuline, de la leptine et de l’adiponectine. La leptine est une hormone produite par les cellules graisseuses. Elle dit à votre cerveau si vous devez manger ou pas. La leptine est la façon dont vos cellules adipeuses parlent à votre cerveau. La signalisation de la leptine fonctionne lorsque les réserves de graisse ont atteint un maximum, et qu’elles provoquent une montée en flèche de la leptine, qui ordonne à votre cerveau de cesser de manger et de stocker de la graisse. Le problème est bien sûr que lorsque cette signalisation se dérègle, elle provoque une alimentation excessive et un stockage des graisses.

L’adonipectine est une hormone sécrétée par les cellules adipeuses qui aide à contrôler la régulation du glucose et l’oxydation des acides gras. Les personnes obèses ont souvent une faible teneur en adonipectine, mais la berbérine contribue à augmenter celle-ci, ce qui aide à normaliser la fonction métabolique.

En résumé, la berbérine pourrait réduire la taille de vos cellules adipeuses et en réduire le nombre.

On pense également que la berbérine augmente la graisse brune, qui est une graisse spéciale générant de la chaleur, et qui brûle de l’énergie au lieu de la stocker. Elle est chargée de cellules avec des mitochondries actives qui convertissent cette graisse en énergie pour produire de la chaleur. Une étude chez l’animal montre comment la berbérine augmente la dépense énergétique, aide à brûler les graisses, améliore la tolérance au froid et renforce le tissu adipeux brun actif.

La berbérine pour la mémoire et la fonction cognitive

La glycémie, la sensibilité à l’insuline et le diabète vont de pair avec un dysfonctionnement de la mémoire et des fonctions cognitives. En fait, on pense maintenant que l’hyperglycémie et le diabète sont liés à un risque accru de maladie d’Alzheimer. Il a été démontré que la berbérine améliore la fonction de la mémoire dans certaines études sur des animaux, en préservant un composé chimique du cerveau, l’acétylcholine. L’acétylcholine est importante pour la mémoire, la concentration et la cognition. Le résultat de cette étude sur la berbérine a montré une amélioration de l’apprentissage et de la mémoire, ainsi qu’un stress oxydatif réduit.

Comment prendre de la berbérine

Selon le Dr Josh Axe, la berbérine devrait être prise deux à trois fois par jour. En règle générale, la plupart des études ont utilisé des doses sûres à partir de 500 mg par dose. Donc, 500 mg deux à trois fois par jour est un bon point de départ. Prenez de la berbérine avec un repas ou l’estomac plein, pour éviter les maux d’estomac et profiter du pic de glucose et de lipides qui se produit souvent après le repas. Il est préférable de commencer avec une seule dose/jour et d’augmenter lentement pour pouvoir garder le contrôle.

Lorsque vous prenez de la berbérine, veuillez noter que vous aurez peut-être besoin de réduite de façon significative l’insuline. Surveillez donc fréquemment la glycémie. De nombreux diabétiques ont pu arrêter totalement leurs autres médicaments pharmaceutiques contre le diabète, avec la prise de berbérine. Assurez-vous de surveiller régulièrement votre glycémie et consultez votre médecin. Recherchez un produit à base de berbérine avec un extrait de berbérine standardisé, de sorte que les dosages et l’efficacité soient cohérents.

Effets secondaires de la berbérine

Si vous avez des problèmes de santé ou prenez des médicaments, y compris des antibiotiques, il est fortement recommandé de consulter votre médecin. Ceci est particulièrement important si vous prenez actuellement des médicaments hypoglycémiants, afin que votre médecin puisse contrôler votre glycémie et votre taux de médicament actuel.

Les diabétiques qui utilisent d’autres médicaments doivent faire preuve de prudence lors de l’utilisation de ce supplément, précisément pour éviter des niveaux de sucre dans le sang dangereusement bas. Les personnes souffrant d’hypotension artérielle doivent également être prudentes lors de son utilisation, car elle peut naturellement faire baisser la pression artérielle. Les femmes enceintes et qui allaitent ne doivent pas prendre de berbérine.

Globalement, ce composé naturel présente un profil de sécurité exceptionnel. Les effets secondaires primaires sont mineurs, mais peuvent entraîner des crampes, de la diarrhée, des flatulences, de la constipation ou de légères douleurs à l’estomac. Restez à de petites doses, réparties dans la journée et après les repas, pour éviter la plupart des effets secondaires.

En plus de ses énormes avantages pour le diabète, la berbérine est également utile pour d’autres problèmes de santé, notamment :

  • Le vieillissement
  • La gastro-entérite infectieuse
  • Les maladies du cœur
  • Le cholestérol élevé
  • L’hypertension
  • L’immunité
  • Les problèmes articulaires
  • La densité minérale osseuse

Restez à l’affût pour plus d’informations sur la berbérine, de nombreuses études sont en cours sur son efficacité en tant que puissant auxiliaire de santé naturel.

En parlant de diabète, assurez-vous de lire cette page :

1 astuce simple pour STOPPER votre diabète (aide également à réduire la graisse abdominale)

 

Références :
https://draxe.com/berberine/
https://www.nature.com/articles/ncomms6493
https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2015/06/22/berberine-benefits.aspx
http://www.life-enhancement.com/magazine/article/2439-berberine-is-superior-to-metformin
https://www.schoolafm.com/ws_clinical_know/blood-sugar-busting-berberine/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5839379/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2410097/
https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03029390
https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/type-2-diabetes/diagnosis-treatment/drc-20351199

A propos Détective Nutrition

Mike Geary est spécialiste en nutrition certifié et entraîneur personnel certifié depuis plus de 15 ans. Il étudie la nutrition et l'entraînement depuis près de 25 ans, depuis qu'il est jeune adolescent. Mike est originaire de Pennsylvanie, mais amoureux de la montagne il réside maintenant dans l'Utah. Mike est un passionné d'aventure et quand il ne passe pas son temps à faire du ski, du VTT, de la randonnée ou du paddleboard sur le lac, il apprécie le parachutisme, le rafting, le pilotage d'un avion de chasse italien (sérieux), la plongée sous-marine, de l'héli-ski et Voyager à travers le monde tout en appréciant l'apprentissage de différentes cultures. À l'âge de 40 ans, Mike se sent maintenant plus sain, plus fort et plus énergique qu'à l'âge de 20 ans... Tout cela en raison d'un mode de vie sain et d'une excellente nutrition !

Vérifier également

Fausse viande vs vraie viande

par Cat Ebeling — coauteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de Graisses,~ Le Top 101 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez-nous svp à quelle adresse email vous l’envoyer :

 

Nous détestons les SPAM et promettons de garder votre email en sureté.