mardi , 16 juillet 2019
Accueil / Anti-âge / La maladie cœliaque, cette maladie « silencieuse » est peut-être en train de détruire votre santé

La maladie cœliaque, cette maladie « silencieuse » est peut-être en train de détruire votre santé

par Cat Ebeling — coauteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de Graisses,~ Le Top 101 des aliments qui combattent le vieillissement ~ Stoppez votre Diabète ~ La Vérité sur la Testostérone (*nouveau !!!)

Maux de tête, éruptions cutanées, prurit, cerveau embrumé, dépression, anxiété, TDAH et même anémie peuvent être des symptômes sournois d’une intolérance au gluten, même si vous avez été testé négatif pour la maladie cœliaque. Et même si vous n’avez jamais eu d’inconfort digestif que la plupart des gens reconnaissent comme le principal symptôme d’intolérance au gluten.

Les tests conventionnels effectués par votre médecin peuvent ne montrer qu’une petite partie du tableau. Même avec un test standard de laboratoire négatif au gluten, vous pouvez avoir une réaction physique et mentale grave au gluten et à d’autres composants du blé, du seigle et de l’orge.

En voici la raison

Le blé contient d’autres composants que le ‘gluten’ auxquels vous pouvez réagir. Le blé contient plusieurs protéines, notamment la gliadine, l’alpha gliadine, les gluténines, les agglutinines et les prodynorphines qui sont susceptibles de provoquer des réactions.

Lorsque le blé est consommé, le corps commence à décomposer ces protéines dans le tube digestif. Des enzymes appelées transglutaminases tissulaires (GTt) sont produites. Au cours de ce processus, des protéines supplémentaires sont formées, appelées gliadines et gliadorphines désamidées. Oui, je sais que c’est beaucoup à « digérer », mais restez avec moi.

La maladie cœliaque provoque les dommages les plus importants à l’intestin grêle et détruit sa muqueuse qui absorbe les nutriments contenus dans les aliments. Lorsque vous effectuez un test de dépistage de la maladie cœliaque, seule UNE gliadine, l’alpha gliadine et la transglutaminase tissulaire tTG-2 sont dépistées.

Voici quelques points TRÈS importants à prendre en compte

  • Des personnes peuvent réagir négativement à d’autres composants du blé et du gluten qui ne sont pas inclus dans le test standard d’intolérance au gluten et à la maladie cœliaque.
  • Même si votre test de dépistage de la maladie cœliaque est négatif, vous pouvez avoir de graves réactions négatives aux autres protéines du blé ou aux transglutaminases.
  • Pour CHAQUE cas de maladie cœliaque diagnostiqué, 6,4 cas d’intolérance au gluten restent non diagnostiqués, beaucoup ne présentant AUCUN symptôme gastro-intestinal. Cela signifie que seulement environ 15 % des personnes ayant des problèmes de gluten sont effectivement diagnostiquées.
  • L’intolérance au gluten peut être un réel problème de santé. C’est ce qu’on appelle la sensibilité non-cœliaque au gluten ou SNCG.

Maladie cœliaque silencieuse

Les symptômes courants que la plupart des médecins reconnaissent comme étant associés à la maladie cœliaque sont les ballonnements, les gaz, l’indigestion et la diarrhée. Ce qui est moins commun, ce sont certains des autres symptômes physiques, certains graves, d’intolérance au gluten, qui peuvent même ne pas inclure du tout de symptômes digestifs.

L’intolérance au gluten peut se manifester de différentes manières dans différents systèmes organiques, ce qui en fait un problème délicat. Cet état insidieux peut toucher presque tous les systèmes du corps, y compris le cerveau, le système nerveux, les os, les dents, la peau, le système endocrinien, le foie, les vaisseaux sanguins et, bien sûr, le système digestif.

Cerveau embrumé

Une brume cérébrale peut survenir à la suite d’une inflammation (une des caractéristiques de ce problème de santé). Un brouillard cérébral peut se produire le matin au réveil, quelques heures après l’ingestion de gluten ou juste après la consommation d’aliments contenant du gluten. Le brouillard cérébral vous rend excessivement fatigué, avec une sensation de brouillard, rendant difficile la concentration ou la clarté de pensée.

Dépression et anxiété

Au moins un quart des personnes atteintes de maladie cœliaque ou d’intolérance au gluten sont fréquemment dans un état d’anxiété ou de dépression. Des études montrent que les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou de SNCG ont signalé qu’elles étaient beaucoup plus susceptibles de se sentir anxieuses, atteintes de paniques, de phobies sociales, de TDAH ou de dépression.

Ce qui veut dire que si vous avez des problèmes d’anxiété, de dépression ou de TDAH vous devriez sérieusement envisager d’éliminer tout gluten de votre alimentation pendant au moins 2 à 3 semaines, pour voir si vous avez une amélioration des symptômes. Il est très possible que ces symptômes soient une manifestation de la maladie cœliaque silencieuse ou de la SNCG.

Maux de tête et migraine

Les maux de tête et les migraines ont également un lien étroit avec les réactions au gluten. En fait, les personnes atteintes de la maladie cœliaque et de la SNCG signalent des taux de maux de tête et de migraines beaucoup plus élevés que le reste de la population. Si vous avez fréquemment des maux de tête ou des migraines, il est temps d’envisager de supprimer le gluten de votre alimentation.

Une revue de 2018 de plusieurs études publiée dans Nutrients a révélé que la prévalence des maux de tête signalée chez les personnes ayant reçu un diagnostic de maladie cœliaque était de 26 %, ce qui est nettement plus élevé que chez les groupes témoins sans sensibilité cœliaque. La revue a également noté que les maux de tête et les migraines étaient souvent signalés comme le premier symptôme de la maladie cœliaque, bien loin des problèmes digestifs habituels.

Pour étayer cela, une autre étude de la revue médicale Headache a révélé que 56 % des personnes dont la sensibilité au gluten était rapportée et 30 % de celles atteintes d’une maladie cœliaque diagnostiquée souffraient de maux de tête chroniques, contre seulement 14 % des personnes non-cœliaques du groupe de contrôle.

Éruptions cutanées et eczéma

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque silencieuse (pas de symptômes digestifs) ou de la SNCG peuvent également développer des éruptions cutanées douloureuses, du psoriasis ou une autre dermatite non définie. Cela se produit après avoir consommé des aliments contenant du gluten, bien qu’il puisse être très difficile de découvrir le lien s’il n’y a pas de symptômes digestifs correspondants.

Le trouble de la peau le plus souvent associé au gluten est une éruption cutanée douloureuse appelée dermatite herpétiforme. La DH est en fait une affection cutanée étroitement liée à la maladie cœliaque ou à la SNCG.

L’une des caractéristiques de cette affection cutanée est que la réaction au gluten se produit principalement dans la peau, mais aucun malaise intestinal n’est apparent. Alors que les personnes souffrant de DH courent le même risque de complications que les personnes atteintes de la maladie cœliaque, 20 % au moins des personnes atteintes peuvent présenter une biopsie intestinale normale.

La DH peut être diagnostiquée définitivement par une biopsie cutanée. Si vous avez des démangeaisons ou une peau squameuse, éliminez tout le gluten de votre alimentation et voyez ce qui se passe. Vous remarquerez peut-être immédiatement un résultat positif.

[Personnellement, j’ai soudainement commencé à avoir des éruptions cutanées horribles, brûlantes et extrêmement irritantes sur tout le visage et le cou, vers l’âge de 40 ans. Je n’avais aucun symptôme digestif à proprement parler. Bien que j’aie consulté plusieurs médecins, personne n’a pu trouver une cause. Il m’a fallu deux ans, en ayant éliminé les aliments, les lotions et les savons irritants, pour comprendre le lien qui les unissait. Une fois que j’ai retiré tout le gluten de mon alimentation, je n’ai plus eu aucune éruption cutanée !]

Anémie

L’anémie ferriprive est un trait très courant lié à la maladie cœliaque et à la SNCG. Certaines recherches indiquent qu’elle peut souvent être le PREMIER lien évident entre la maladie cœliaque ou la sensibilité au gluten, et que 75 % des personnes ayant reçu un diagnostic d’anémie peuvent également présenter une intolérance au gluten. Des études montrent que l’anémie serait le symptôme le plus fréquent de la maladie cœliaque de l’adulte ou de la SNCG.

Les troubles du gluten entravent l’absorption du fer, des vitamines et d’autres minéraux dans l’intestin. L’anémie tend à être l’un des premiers signes de malabsorption. Pire encore, l’anémie provoque une sensation de fatigue et de faiblesse, qui exacerbe la fatigue que peut causer le gluten.

Les dommages sur le long terme causés par la maladie cœliaque ou la SNCG

Si les symptômes mentionnés ci-dessus ne vous interpellent pas sur les bénéfices qu’il y a à éliminer le gluten de votre alimentation, consultez la liste ci-dessous. Ces maladies résultent souvent d’une exposition au gluten sur le long terme, que ce soit la maladie cœliaque, la maladie cœliaque silencieuse ou la SNCG.

Ceux-ci incluent :

  • Épilepsie
  • TDAH
  • Schizophrénie
  • Diabète
  • Ostéoporose
  • Sclérose en plaques et sclérose latérale amyotrophique
  • Troubles thyroïdiens
  • Fibromyalgie
  • Neuropathie périphérique
  • Démence
  • Ataxie au gluten

Une étude a en fait révélé un lien très fort avec la sensibilité au gluten et des conditions neurologiques d’origine inconnue. Pour certaines personnes sensibles au gluten, le principal symptôme était un dysfonctionnement neurologique. Les données suggèrent que près de 60 % des personnes atteintes d’un dysfonctionnement neurologique d’origine inconnue sont positifs pour les anticorps anti-gliadine.

Et vous ? Avez-vous (ou connaissez-vous) l’un des problèmes de santé susmentionnés ? Même si votre test de dépistage du gluten est négatif ou si vous n’avez aucune des réactions de digestion habituelles au gluten, le gluten peut toujours être à l’origine de certains de vos problèmes de santé récurrents.

Il n’y a pas de test « sûr » pour la sensibilité au gluten non-cœliaque, mais pas moins d’une personne sur 20 peut être atteinte de cette maladie. Et malheureusement, de nombreux médecins ne croient toujours pas que la SNCG existe même en dépit de sa validation en tant que véritable état clinique.

Étant donné que les médecins conventionnels peuvent encore hésiter à associer le gluten à divers problèmes de santé. Je crois toujours que le meilleur test pour les réactions au gluten consiste à adopter un régime d’élimination du gluten pendant 30 jours, puis le réintroduire pendant 48 heures, en le consommant à chaque repas. Notez tous les symptômes physiques, mentaux et émotionnels allant de 1 heure après l’ingestion de gluten à 48 heures après la dernière consommation de gluten.

La majorité des études menées ici ont cherché à savoir si certains problèmes de santé sont des signes d’intolérance au gluten et si on peut les résoudre en éliminant le gluten. Et il s’avère que ces problèmes de santé, y compris les problèmes de santé graves, se sont améliorés ou ont totalement été résolus après un régime sans gluten. 

Vous pouvez faire un test sanguin complet en laboratoire pour toutes les protéines de blé et de gluten. Mais même dans ce cas, cela ne remplacera pas totalement un test d’élimination du gluten. Remarque : ce test sanguin devra être prescrit par votre médecin ou un autre professionnel de santé.

Que vous ayez une maladie cœliaque silencieuse ou atypique ou une sensibilité au gluten non-cœliaque, il est important d’éliminer le gluten de votre alimentation pour éviter des lésions à long terme de vos os, votre cerveau, vos nerfs, votre système digestif, etc.

Si vous souffrez de la maladie cœliaque, de la SNCG, ou si vous voulez simplement ÉVITER complètement le gluten et que vous aimez le pain, j’ai des NOUVELLES pour vous !!!

Mon amie Kelly Herring propose le pain sans gluten (ce qui est le plus important) le plus sain et le plus délicieux du marché  ! Cliquez ici pour savourer le pain le plus sain au monde !

 

Références

https://celiac.org/about-celiac-disease/related-conditions/dermatitis-herpetiformis/

https://www.verywellhealth.com/gluten-sensitivity-vs-celiac-disease-562964

https://www.verywellhealth.com/surprising-signs-you-mayhave-a-gluten-allergy-4147574

https://www.verywellhealth.com/celiac-disease-and-migraine-563110

A propos Détective Nutrition

Mike Geary est spécialiste en nutrition certifié et entraîneur personnel certifié depuis plus de 15 ans. Il étudie la nutrition et l'entraînement depuis près de 25 ans, depuis qu'il est jeune adolescent. Mike est originaire de Pennsylvanie, mais amoureux de la montagne il réside maintenant dans l'Utah. Mike est un passionné d'aventure et quand il ne passe pas son temps à faire du ski, du VTT, de la randonnée ou du paddleboard sur le lac, il apprécie le parachutisme, le rafting, le pilotage d'un avion de chasse italien (sérieux), la plongée sous-marine, de l'héli-ski et Voyager à travers le monde tout en appréciant l'apprentissage de différentes cultures. À l'âge de 40 ans, Mike se sent maintenant plus sain, plus fort et plus énergique qu'à l'âge de 20 ans... Tout cela en raison d'un mode de vie sain et d'une excellente nutrition !

Vérifier également

Citron ou citron vert, lequel est meilleur pour la santé ?

par Cat Ebeling — coauteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de Graisses,~ Le Top 101 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez-nous svp à quelle adresse email vous l’envoyer :

 

Nous détestons les SPAM et promettons de garder votre email en sureté.