samedi , 7 décembre 2019
Accueil / Anti-âge / La VÉRITÉ sur le café et le cancer (en Californie : les paquets de café doivent comporter une étiquette d’avertissement concernant le cancer)

La VÉRITÉ sur le café et le cancer (en Californie : les paquets de café doivent comporter une étiquette d’avertissement concernant le cancer)

 

par Cat Ebeling — co-auteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de GraissesLe Top 101 des aliments qui combattent le vieillissement Stoppez votre Diabète

Un juge californien a décidé que le café devait porter une étiquette de mise en garde contre le cancer. La décision stipule que les détaillants Starbucks, Seven Eleven et autres doivent faire figurer une étiquette d’avertissement sur chaque tasse de café vendue, la raison étant la teneur en acrylamide.

Cela semble être une décision paradoxale du fait des dizaines d’études montrant une diminution des risques de cancer chez les buveurs de café.

Alors, qu’est-ce que l’acrylamide ? L’acrylamide est un composé résultant du processus de torréfaction du café et de nombreux autres aliments cuits au four ou rôtis. Les acrylamides sont présentes dans de nombreux aliments, notamment les frites, les chips, les chips de maïs, les céréales, le pain, les biscuits, les crackers, la bière et autres.

Les glucides de féculents cuits à haute température, en particulier ceux, cuits pour obtenir une couleur brune dorée ou brun foncé, contiennent généralement la plus grande quantité d’acrylamides. Les chips et les frites sont, de loin, parmi les pires. Jetez un coup d’œil à certains de ces niveaux (les quantités sont approximatives et dépendent du temps de cuisson et de chaleur) :

  • Chips – 546 microgrammes/kg
  • Frites – 698 microgrammes/kg
  • Céréales de petit-déjeuner – 131 microgrammes/kg
  • Café – 8 microgrammes/kg

Sur un site Web de la FDA (Food and Drugs Administration) est publié une liste plus complète des aliments testés et des niveaux d’acrylamide (site exclusivement en anglais). Vous verrez que le café contient de très faibles niveaux d’acrylamide par rapport à de nombreux autres aliments.

Si vous regardez les listes ci-dessus, vous pouvez voir que les céréales contiennent en moyenne 16 fois plus d’acrylamides que le café, et que les chips et les frites contiennent presque 100 fois plus d’acrylamides que le café ! Alors, pourquoi la Californie s’attaque-t-elle au café alors qu’il apparaît que les frites sont 100 fois plus dangereuses que le café ? En outre, les frites et les chips contiennent des huiles végétales raffinées inflammatoires qui s’ajoutent au risque de cancer, le café quand à lui est rempli d’antioxydants qui nous protègent réellement contre les substances cancérogènes.

Les acrylamides ont été découvertes en 2002 et présentes dans de nombreux aliments chauffés à plus de 120 degrés ou cuits jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Starbucks et de nombreux autres cafés (à torréfaction foncée) sont souvent torréfiés jusqu’à obtenir une couleur brun foncé, augmentant ainsi leur teneur en acrylamide.

La controverse sur l’acrylamide fait partie d’une lutte qui dure depuis huit ans entre le Conseil de l’éducation et de la recherche sur les substances toxiques et les grandes entreprises de café comme Starbucks. La proposition 65 de la Californie, adoptée en 1986, met en garde contre le cancer pour de nombreuses substances ; certains dignes d’intérêt, d’autres ridicules.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont déclaré que la teneur en acrylamides de certains aliments constituait une « préoccupation majeure » et qu’il était nécessaire de poursuivre les recherches pour déterminer les dangers. Puisque les frites, les chips et les céréales contiennent des quantités beaucoup plus élevées d’acrylamides (jusqu’à 100 fois plus), il semble un peu ridicule d’avoir cet avertissement sur le café, mais pas sur d’autres aliments.

Quelques études ont conclu à un risque de cancer accru chez les souris et les rats nourris à l’acrylamide, mais ces études ont utilisé des niveaux d’acrylamide entre 1 000 et 10 000 fois supérieurs aux niveaux des aliments. Jusqu’ici, il n’y a pas eu d’études très convaincantes chez l’homme pour démontrer que l’acrylamide est effectivement cancérogène. En fait, une étude basée sur plus de 1 000 études n’a pas permis de trouver un lien cohérent entre la consommation de café et au moins 20 types de cancer différents, selon des scientifiques du Centre international de recherche sur le cancer (OMS).

Len Lichtenfeld, directeur médical adjoint de l’American Cancer Society à Atlanta, a déclaré : « La plupart des experts qui vont examiner le risque lié à l’acrylamide dans le café vont conclure que cela ne va pas avoir d’impact significatif sur la santé humaine. »

Le fait est que la consommation de café, en particulier de café biologique, cultivé à haute altitude, présente de nombreux avantages pour la santé, corroborés scientifiquement. La prévention du cancer figure en tête de liste des attributs du café.

Le café protège le foie contre le cancer en raison de sa teneur en caféine, en acide chlorogénique et en substances appelées diterpènes. Le café protège également les femmes ménopausées contre le cancer du sein. Les femmes qui boivent l’équivalent de quatre tasses par jour ont 10 % moins de risque de cancer du sein. Les femmes qui boivent du café ont également beaucoup moins de risque de cancer de l’endomètre et de cancer de l’utérus, selon le journal Cancer Epidemiology, Biomarkers, and Prevention.

Vous pouvez également ajouter une protection contre le cancer de la bouche, de l’estomac et du côlon à cette liste croissante, en particulier les grains grillés plus légèrement. Bien que les plus sombres aient des propriétés anticancéreuses similaires, les moins grillés ont obtenu les facteurs de protection les plus élevés.

Comme je l’ai écrit plus haut, le café contient une variété d’antioxydants puissants qui ont une gamme d’avantages énormes pour la santé, bien plus que tout risque potentiel de cancer associé aux acrylamides qu’il contient. Plusieurs études menées dans le monde entier, notamment en France, au Japon, en Pologne et en Espagne, ont conclu que le café est l’une des plus grandes sources d’antioxydants dans notre alimentation. Selon le numéro d’octobre 2015 de Science News et d’autres revues scientifiques et consacrées à la nutrition, le café protège d’une grande variété de problèmes de santé majeurs. Certains d’entre eux comprennent :

  • Le diabète de type 2 : des études suggèrent que boire 3 à 4 tasses de café par jour est associé à une diminution de 25% du risque de développer le diabète de type 2, avec une consommation nulle ou inférieure à 2 tasses par jour. La recherche suggère une relation dose-sensible avec le café.
  • Parkinson : dans une étude prospective, les personnes qui buvaient environ quatre tasses de café caféiné par jour étaient quatre fois moins susceptibles de développer la maladie de Parkinson, comparé à celles qui en buvaient très peu, d’après des chercheurs du American Journal of Epidemiology en 2012.
  • Démence : dans une étude de 2012, les chercheurs ont suivi 32 personnes âgées présentant une déficience cognitive légère. Les personnes qui avaient les taux de caféine les plus élevés étaient moins susceptibles de développer la démence que celles qui n’avaient pas ingéré de caféine, d’après des scientifiques du Journal of Alzheimer’s Disease. On pense que les polyphénols, en plus de la caféine dans le café, contribuent au fonctionnement du cerveau.
  • Dépression : selon une étude publiée en 2011 dans Archives of Internal Medicine menée sur 10 ans et sur 50 000 d’américaines, la consommation de quatre tasses de café par jour diminue de 50% le risque de dépression.
  • Cardiopathies et accidents vasculaires cérébraux : les études démographiques suggèrent que le café offre une protection contre les maladies cardiaques en aidant à prévenir les caillots sanguins.
  • Fonction rénale : un groupe de jeunes a bu trois tasses de café par jour et a montré une amélioration significative de la fonction rénale, d’après des chercheurs japonais en 2011, du Journal of Nutrition and Metabolism.

Le café aide à activer la voie NRF2 dans le corps, un système qui combat le stress oxydatif, neutralise les toxines et cible les cellules cancéreuses. La voie NRF2 a été identifiée comme l’un des composants, anti-âge et anti-maladie, les plus importants du corps humain.

Dans les intestins, le café aide à favoriser la croissance de bifidobactéries bénéfiques, qui font partie d’un microbiome sain. Ces petites bestioles aident à réguler et à protéger le système digestif, la fonction immunitaire et la santé mentale.

Le café est une boisson qui brûle les graisses, augmente la fréquence cardiaque, la respiration et le métabolisme, ce qui signifie que vous brûlez plus de calories. La caféine est également excellente pour les personnes qui suivent un régime Cétogène : il décompose les cellules graisseuses de manière plus efficace et libère les graisses de votre corps pour qu’elles brûlent de l’énergie. En fait, convertir la graisse en énergie est 30 % plus efficace avec la caféine.

Le café améliore également votre humeur, élimine la dépression et vous aide à vous sentir plus énergique, mais soyez prudent, une consommation excessive peut causer de l’inquiétude et de l’anxiété chez certaines personnes.

Le café est également connu pour améliorer les performances sportives. Il a été démontré à maintes reprises que la caféine augmentait l’endurance, la vitesse, la puissance et réduisait le temps de récupération. Cela est dû en partie à l’effet de la caféine, mais peut-être aussi au taux élevé d’antioxydants dans le café. Donc, « un petit noir » avant votre entraînement ou votre compétition vous aidera pour aller plus loin et plus longtemps !

Un rapport récent de l’Université Purdue montre que le café est l’une des sources les plus riches en polyphénols (antioxydants) du régime alimentaire occidental. Le café contient des quantités abondantes de composés phénoliques, d’acide chlorogénique et d’acide caféique. Le café contribue également à réduire les marqueurs inflammatoires, notamment l’interleukine 18 et l’isoprostane-8.

Le café protège votre santé en réduisant les niveaux d’adiponectine de 6% ou plus. De faibles niveaux d’adiponectine sont associés à l’obésité, au diabète, à l’inflammation, aux anomalies lipidiques, à la résistance à l’insuline et à la NAFLD (maladie du foie gras sans alcool), aux maladies cardiaques et au cancer.

Comment maximiser les bienfaits de votre café sur la santé

  • Utilisez des fèves fraîches, entières et BIO qui maximisent les antioxydants contenus dans le café et minimisent les toxines. Le grain pâle contient des niveaux légèrement plus élevés d’antioxydants et de caféine que le grain foncé, mais les deux types ont toujours des avantages pour la santé. Le type de café que vous achetez et buvez fait une énorme différence, tout comme de nombreux autres aliments. Le café est souvent abondamment pulvérisé de pesticides et d’herbicides, il est donc préférable de boire du café biologique dans la mesure du possible.
  • Buvez votre café noir ou avec de la crème VRAIMENT organique. Évitez d’ajouter du sucre raffiné, des arômes artificiels, des édulcorants artificiels ou des fausses « crèmes » non-laitières. Pour une douceur naturelle, essayez un petit filet de sirop d’érable, de stevia, de fruit de moine ou de sucre de coco. La crème biologique de pâturage est divine et est disponible dans la plupart des épiceries bios. La crème de noix de coco en conserve est également délicieuse dans le café et regorge de triglycérides à chaîne moyenne qui aident à brûler des graisses et stimuler votre métabolisme. Si vous aimez l’idée du « café à toute épreuve », essayez d’ajouter une bonne cuillerée de beurre et d’huile de noix de coco, et mélangez pour obtenir une mousse et faire un délicieux café gras et sain, qui ira parfaitement si vous suivez un régime Cétogène ou tout régime faible en glucides.
  • Évitez le café des grandes chaînes de café, si possible. Ces cafés ne sont généralement PAS biologiques et regorgent de pesticides et d’herbicides. L’achat de café biologique cultivé à haute altitude signifie qu’il contient les plus hauts niveaux d’antioxydants. De nombreux cafés moins connus contiennent plus fréquemment du café biologique. Sinon achetez simplement vos propres grains biologiques et faites-les à la maison pour vous assurer qu’ils sont biologiques, sans pesticides ni fongicides.
  • Augmentez le pouvoir antioxydant en ajoutant de la cannelle, qui aide également à contrôler la glycémie et présente de nombreux autres avantages. La poudre de cacao biologique est un autre ajout délicieux et sain à votre café du matin. Le cacao est riche en magnésium, en antioxydants et aide à réduire la pression artérielle.

En fin de compte, la consommation de café est associée dans l’ensemble à un risque de décès plus faible. Compte tenu de toutes les études scientifiques sur le café et la santé, ne trouvez-vous pas que la décision californienne relative à une étiquette d’avertissement sur le café est un peu ridicule ? Moi oui.

Je ne peux que conclure que ce juge n’aime pas le café. Si vous êtes préoccupé par le lien (douteux) entre les acrylamides et le cancer, évitez les frites, les chips de pommes de terre et de maïs, les céréales, le pain, les biscuits et les crackers. Ils contiennent des niveaux beaucoup plus élevés d’acrylamides. Il a déjà été démontré que ces aliments transformés à base de céréales sont nocifs pour la santé, et l’acrylamide n’est qu’une des raisons supplémentaires pour éviter ces aliments.

Buvez votre café biologique et ne vous inquiétez pas ! C’est bon pour votre santé et votre bien-être !

 

Références :

Sisson, Mark, 2016. Tiré de https://www.marksdailyapple.com/10-interesting-predictors-of-longevity/

Authority Nutrition, 2018. Extrait de https://www.healthline.com/nutrition/coffee-worlds-biggest-source-of-antioxidants#section5

Ebeling, Catherine, 2016. Extrait de https://thenutritionwatchdog.com/coffee-cancer-diabetes-and-more/

Seppa, Nathan, 2015. Actualités scientifiques. Extrait de https://www.sciencenews.org/article/coffee-reveals-itself-unlikely-elixir

Englehaupt, Erika, 2018. Actualités scientifiques. Extrait de https://www.sciencenews.org/article/science-behind-cancer-warnings-coffee-murky-best?tgt=nr

CBS, 2018. Extrait de https://www.cbsnews.com/news/starbucks-cancer-warning-judge-rules-on-coffee-carcinogen-acrylamide/

A propos Détective Nutrition

Mike Geary est spécialiste en nutrition certifié et entraîneur personnel certifié depuis plus de 15 ans. Il étudie la nutrition et l'entraînement depuis près de 25 ans, depuis qu'il est jeune adolescent. Mike est originaire de Pennsylvanie, mais amoureux de la montagne il réside maintenant dans l'Utah. Mike est un passionné d'aventure et quand il ne passe pas son temps à faire du ski, du VTT, de la randonnée ou du paddleboard sur le lac, il apprécie le parachutisme, le rafting, le pilotage d'un avion de chasse italien (sérieux), la plongée sous-marine, de l'héli-ski et Voyager à travers le monde tout en appréciant l'apprentissage de différentes cultures. À l'âge de 40 ans, Mike se sent maintenant plus sain, plus fort et plus énergique qu'à l'âge de 20 ans... Tout cela en raison d'un mode de vie sain et d'une excellente nutrition !

Vérifier également

Les aliments pour soigner votre cerveau

par Cat Ebeling — coauteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de Graisses,~ Le Top 101 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *