samedi , 24 octobre 2020
Accueil / Enquêtes / Comparaison entre lait entier et lait allégé – Lequel est le meilleur ?

Comparaison entre lait entier et lait allégé – Lequel est le meilleur ?

par Cat Ebeling — coauteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de Graisses,~ Le Top 101 des aliments qui combattent le vieillissement ~ Stoppez votre Diabète ~ La Vérité sur la Testostérone (*nouveau !!!)

Chaque semaine semble amener son lot de substitut de lait sur les étagères de nos épiceries. À l’heure actuelle, dans mon épicerie d’aliments naturels, les choix de lait non-laitier comprend : le lait de chanvre, le lait de soja, le lait de coco, le lait de lin, le lait d’amande, le lait de cajou, le lait de macadamia, le lait d’avoine, le lait de pois, le lait de riz et même le lait de tournesol. C’est ahurissant ! Comme cependant nous l’avons déjà souligné, bon nombre de ces laits alternatifs sont accompagnés de sucres ajoutés, d’arômes, d’épaississants et d’huiles végétales transformées, entre autres, et n’ont que peu d’intérêt nutritif réel.

Bien que certains d’entre nous ne puissent pas tolérer le lait de vache ordinaire, en raison d’allergies à la caséine ou à une intolérance au lactose, il existe toujours de solides arguments pour expliquer pourquoi le lait de vache entier, gras, peut être le plus sain. L’astuce consiste bien sûr à déterminer le type de lait le plus sain. S’agit-il de lait écrémé sans gras ou de produits laitiers contenant du gras ?

Étant donné la tendance actuelle des régimes alimentaires et la popularité du régime céto, je suis toujours choquée et un peu surprise lorsque des personnes apparemment bien informées, insistent pour ne consommer que des produits laitiers allégés ou écrémés. Je pensais que cette tendance “allégée” était passée, mais pour beaucoup de gens, la graisse est toujours mauvaise, et la graisse de lait sous forme de produits laitiers entiers, est toujours perçue comme étant mauvaise pour la santé. En vérité, c’est tout le contraire.

Les États-Unis semblent avoir des idées différentes sur les matières grasses en ce qui concerne les produits laitiers. Les Français mangent beaucoup de produits laitiers entiers, du vrai beurre et du fromage, et semblent en fait avoir une moindre incidence de l’obésité et des maladies chroniques, tout comme les Suisses, qui mangent des tonnes de fromages entiers et des produits laitiers. Les autochtones vivant dans les montagnes de l’Europe de l’Est, vivent régulièrement jusqu’à l’âge avancé de 100 ans, consommant des produits laitiers riches en matières grasses et du kéfir tout le long de leur vie. Ajoutez à cela, les tribus Maasi et Samburu en Afrique qui mangent un régime très riche en graisses, mais dont les habitants sont grands, minces et bien portants, avec une faible incidence de maladies.

Gardez à l’esprit, cependant, que ces personnes ne consomment PAS non plus une alimentation riche en aliments inflammatoires comme le sucre, le sirop de maïs, les aliments transformés avec des conservateurs ou les céréales raffinées, comme nous en consommons aux États-Unis, et dans d’autres parties du monde. Ces types d’aliments contribuent grandement à augmenter le risque de maladie cardiaque, d’obésité, de diabète, de cancer et d’autres maladies chroniques.

Il a été démontré que la graisse de lait protège à la fois la santé cardiaque et évite la prise de poids. Considérez certaines des dernières études sur les matières grasses laitières. Une méta-analyse (c’est-à-dire une analyse de 16 études différentes) a révélé que les produits laitiers contenant des matières grasses étaient inversement associés aux maladies chroniques. Les personnes, qui mangeaient les produits laitiers les plus riches en matières grasses, présentaient globalement des risques plus faibles d’obésité, de diabète et de maladies cardiovasculaires.

Un acide gras trouvé dans les matières grasses laitières, l’acide trans-palmitoléique, était corrélé à des niveaux de cholestérol plus sains, à des marqueurs inflammatoires inférieurs, à des niveaux d’insuline plus sains et à une sensibilité à l’insuline plus élevée. Dans une étude, il a été prouvé que les personnes ayant le plus d’acides trans-palmitoléique, avaient 60 % moins de risques de développer un diabète.

D’autres études montrent que les personnes consommant les produits laitiers les plus riches en matières grasses avaient un risque de décès par crise cardiaque 69 % plus faible que celles consommant des produits laitiers faibles en matières grasses. Et les femmes qui mangent deux portions ou plus par semaine de produits laitiers faibles en gras, y compris le lait écrémé et le yogourt faible en gras, ont des taux d’infertilité plus élevés, que les femmes qui ne consomment pas de produits laitiers faibles en gras.

Qu’est-ce qui est sain, dans les graisses contenues dans le lait ?

Les matières grasses laitières contiennent du butyrate, de l’acide phytanique, de l’acide trans palmitoléique et de l’acide linoléique conjugué (CLA), ainsi que des super vitamines K2, et des acides gras oméga-3. Gardez à l’esprit lorsque nous parlons de nutriments dans les matières grasses laitières, nous parlons principalement de produits laitiers de vaches nourries à l’herbe, qui contiennent les plus grandes quantités de graisses et de nutriments sains.

Les vaches ont besoin d’herbes et légumes verts dans leur alimentation pour produire ces graisses et nutriments sains, il est donc important d’opter pour des sources de lait de vaches nourries à l’herbe. Non seulement la consommation de produits laitiers de vaches nourries à l’herbe vous donne des oméga-3 et du CLA beaucoup plus élevés, mais vous obtenez également plus de vitamines K, D, et A, et ainsi moins de toxines que les options conventionnelles nourries aux céréales.

L’acide butyrique, qui se trouve également dans le beurre, réduit l’inflammation et améliore la santé intestinale, aide à prévenir le cancer du côlon et améliore les symptômes de la maladie de Crohn, du SCI, de la maladie cœliaque et d’autres affections intestinales inflammatoires.

L’acide butyrique est un incroyable agent anti-inflammatoire qui améliore les bactéries bénéfiques dans l’intestin, supprime la croissance des bactéries nocives, et prévient la perte d’électrolyte pendant les périodes de diarrhée. En fait, l’effet anti-inflammatoire du butyrate est si efficace qu’une dose de seulement quatre grammes par jour pendant huit semaines, a induit une rémission complète chez un groupe de patients atteints de la maladie de Crohn.

L’acide butyrique est efficace dans la lutte contre l’obésité et la résistance à l’insuline, il peut aider à favoriser la libération de la leptine, l’hormone qui supprime l’appétit.

Un autre acide gras dans les produits laitiers est l’acide phytanique, qui réduit les triglycérides (qui peuvent augmenter le cholestérol LDL), améliore la sensibilité à l’insuline et stabilise la glycémie. Une autre étude portant sur 2600 personnes a montré que l’acide trans palmitoléique, une autre graisse saine trouvée dans les produits laitiers, aidait à réduire les triglycérides, les niveaux d’insuline, la pression artérielle et le risque de diabète.

L’acide linoléique conjugué ou CLA, qui est une autre graisse de haut niveau dans les produits laitiers nourris à l’herbe, réduit le risque de maladies cardiaques, aide le corps à brûler les graisses plus efficacement, aide à perdre du poids, réduit le risque de cancer et de diabète.

Le CLA est surtout connu pour sa capacité à brûler les graisses dans le corps. Plusieurs études humaines montrent que des doses de 3 à 4 grammes par jour, aideront à mieux construire la masse musculaire et à brûler la graisse corporelle.

Des études sur les humains montrent également que le CLA peut augmenter votre sensation de satiété après avoir mangé, ce qui en fait le complément parfait à un régime amincissant.

Les fonctions anti-inflammatoires de l’acide linoléique conjugué, aident à soutenir presque tous les systèmes de votre corps. Des études montrent que le CLA joue un rôle dans la régulation des réponses inflammatoires et immunitaires du corps, ainsi que dans la stimulation de la détoxification du foie.

Les acides linoléiques conjugués renforcent le système immunitaire et aident à renforcer la résistance aux infections, aux troubles inflammatoires et à d’autres déséquilibres du système immunitaire comme les maladies auto-immunes et les allergies.

Un autre avantage du CLA et de la vitamine K2 est le renforcement osseux et les effets protecteurs. L’ALC alimentaire prévient de manière significative la perte de densité osseuse en augmentant les signaux du corps pour absorber le calcium. Donc, si vous cherchez des produits laitiers pour leur capacité à protéger vos os, assurez-vous de manger des produits laitiers gras provenant de vaches nourries à l’herbe.

La graisse laitière des vaches nourries à l’herbe contient également de grandes quantités de vitamine K2. Alors que la vitamine K1 se trouve dans les légumes-feuilles, la vitamine K2 est une vitamine présente dans les produits laitiers nourris à l’herbe. La vitamine K2 aide à protéger les vaisseaux sanguins en empêchant leur accumulation de calcium. Au lieu de cela, K2 demande au corps d’envoyer du calcium aux os et aux dents, là où il est le plus nécessaire. La vitamine K2 réduit en fait la calcification artérielle, aide à prévenir l’arthrite et est nécessaire pour renforcer les os.

Un autre avantage de la vitamine K2, vient du Dr Westin Price, qui a découvert que le K2 aide le corps à absorber et à utiliser la vitamine D, les deux nutriments qui agissent plus efficacement ensemble.

Enfin, les produits laitiers nourris à l’herbe contiennent un super gras dont vous avez probablement déjà entendu parler – les acides gras oméga-3. Nous savons tous maintenant à quel point les acides gras oméga-3 sont bénéfiques pour la santé cardiaque, la santé du cerveau, la santé anti-inflammatoire et la combustion des graisses, parmi de nombreux avantages. Les produits laitiers élevés au pâturage contiennent une bonne source d’oméga-3, bien plus que les produits laitiers conventionnels classiques.

Obtenez-vous seulement ces avantages, des produits laitiers entiers, provenant de vaches nourries en pâturage ?

Bon nombre des nutriments dont nous avons discuté ci-dessus se trouvent surtout dans les produits laitiers pleins de matières grasses provenant de vaches nourries à l’herbe. Bien que les produits laitiers provenant de vaches nourries aux céréales puissent contenir certains de ces avantages, il y en a beaucoup plus dans les produits laitiers provenant de vaches nourries à l’herbe.

Les vaches laitières élevées de façon conventionnelle sont également soumises à un traitement inhumain, à des hormones de croissance pour leur permettre de produire en permanence du lait, à des antibiotiques et à des infections du pis. De plus, les vaches sont nourries avec des céréales qui sont très probablement aspergées de pesticide cancérigène, le glyphosate, ainsi que d’autres produits chimiques nocifs qui apparaissent dans leur lait et également dans les produits que vous mangez.

Donc, si vous mangez des produits laitiers pour les nutriments, assurez-vous d’inclure des produits laitiers PLEINS de gras, de vaches nourries à l’herbe dans votre alimentation – tant que vous n’avez pas d’allergies au lait ou d’intolérance au lactose. Les produits laitiers contenant des matières grasses sont beaucoup plus sains à tous points de vue et ont un goût plus riche, plus doux et beaucoup plus satisfaisant. Au-delà de l’alimentation en herbe, vous pouvez essayer (si vous ne l’avez pas déjà fait) du lait ou du fromage cru, non pasteurisé de vaches nourries à l’herbe, qui sont les PLUS riches de tous en nutriments !

Mettez de côté le « cappuccino allégé » et commandez-le, entier !

Cet article pourrait vous intéresser : La graisse laitière est-elle saine ?

Références :

https://www.bulletproof.com/supplements/aminos-enzymes/conjugated-linoleic-acid-benefits-supplement/

https://chriskresser.com/still-think-low-fat-dairy-is-the-healthy-choice-think-again/

A propos Détective Nutrition

Mike Geary est spécialiste en nutrition certifié et entraîneur personnel certifié depuis plus de 15 ans. Il étudie la nutrition et l'entraînement depuis près de 25 ans, depuis qu'il est jeune adolescent. Mike est originaire de Pennsylvanie, mais amoureux de la montagne il réside maintenant dans l'Utah. Mike est un passionné d'aventure et quand il ne passe pas son temps à faire du ski, du VTT, de la randonnée ou du paddleboard sur le lac, il apprécie le parachutisme, le rafting, le pilotage d'un avion de chasse italien (sérieux), la plongée sous-marine, de l'héli-ski et Voyager à travers le monde tout en appréciant l'apprentissage de différentes cultures. À l'âge de 40 ans, Mike se sent maintenant plus sain, plus fort et plus énergique qu'à l'âge de 20 ans... Tout cela en raison d'un mode de vie sain et d'une excellente nutrition !

Vérifier également

3 façons de boire du bicarbonate de soude pour être en meilleure santé

L’article d’aujourd’hui provient de mes amis de Horizonbienetre, un éditeur de premier plan, de conseils …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez-nous s.v.p. à quelle adresse e-mail vous l’envoyer :

Nous détestons les SPAMS et vous promettons de garder votre e-mail totalement privé.