jeudi , 1 octobre 2020
Accueil / Médecine Naturelle et Préventive / Comment vous pouvez détruire sans le savoir votre santé digestive – en particulier si vous êtes végétalien !

Comment vous pouvez détruire sans le savoir votre santé digestive – en particulier si vous êtes végétalien !

par Cat Ebeling — coauteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de Graisses,~ Le Top 101 des aliments qui combattent le vieillissement ~ Stoppez votre Diabète ~ La Vérité sur la Testostérone (*nouveau !!!)

Vous mangez beaucoup de haricots et céréales parce qu’on vous a dit que c’était bon pour la santé et riches en fibres, mais cela peut aussi causer des problèmes. Les légumineuses et les céréales sont pleines d’une substance appelée « lectine ».

Les lectines sont un type de protéine naturelle, particulièrement répandue dans les céréales et les légumineuses. Ces lectines se lient aux glucides, formant ainsi une glycoprotéine. Bien que tous les aliments contiennent des lectines, environ 30 % seulement des aliments que nous mangeons en contiennent en quantités importantes.

Les lectines remplissent en réalité un certain nombre de fonctions saines dans le corps, y compris la régulation du système immunitaire, l’aide à la cohésion des cellules et des molécules et la lutte contre les infections bactériennes, fongiques et virales. Les lectines sont connues pour leurs propriétés anticancéreuses / antitumorales.

Leur mauvaise réputation provient de leur consommation excessive, principalement sous forme, de céréales et de haricots. Bien que les lectines soient présentes dans de nombreux aliments très nutritifs, elles peuvent en réalité agir davantage comme une toxine dans le corps et contribuer à des problèmes de santé tels que le syndrome de l’intestin perméable, des problèmes auto-immuns et l’inflammation.

Les hommes ont du mal à digérer de nombreuses lectines présentes dans nos aliments. Comme les lectines sont « collantes », elles peuvent se fixer aux parois de l’intestin et causer des troubles digestifs. Les lectines peuvent également séparer les minuscules jonctions intracellulaires dans les cellules des intestins et provoquer une affection appelée « fuite intestinale ». Cela entraîne la fuite de substances alimentaires, telles que des protéines, et leur infiltration dans la circulation sanguine avant d’être complètement décomposées et digérées. Il en résulte une inflammation généralisée et de possibles réactions allergiques à ces protéines étrangères.

Une étude publiée dans le British Journal of Nutrition montre que les lectines peuvent aggraver les réactions auto-immunes, notamment la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la maladie intestinale inflammatoire et la fibromyalgie. Cela a du sens, car des conditions auto-immunes se produisent lorsque le système immunitaire commence à attaquer les cellules saines de l’organisme. Cela crée de la fatigue, des douleurs chroniques et des douleurs aux articulations.

Les lectines agissent comme anti-nutriments, ce qui signifie qu’elles peuvent interférer avec la digestion et l’absorption des aliments, augmentant ainsi le risque de carences nutritionnelles en créant des problèmes digestifs tels que des crampes d’estomac, des ballonnements, de la diarrhée et des vomissements. Les haricots non cuits peuvent en réalité causer un empoisonnement par les lectines.

Symptômes de l’excès de lectines

Voici quelques-uns des symptômes les plus courants pouvant survenir avec un apport excessif en lectine :

  • Ballonnements
  • Fatigue
  • Douleurs / gonflements articulaires
  • Gaz
  • Douleurs abdominales
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Constipation
  • Problèmes de peau

Pourquoi les végétariens et les végétaliens sont-ils menacés ? Pour obtenir des protéines des aliments à base de plantes, la plupart des végétaliens et végétariens dépendent énormément des céréales et des haricots. En fait, la combinaison de grains et de haricots est un moyen par lequel les végétaliens peuvent obtenir tous les acides aminés des protéines nécessaire.

Les légumineuses, notamment les pois, les haricots (de toutes sortes), le soja, les cacahuètes et les céréales, contiennent le plus de lectines, suivies des produits laitiers et des plantes de la famille des solanacées telles que les tomates, les pommes de terre, les poivrons et les aubergines.

Voici une liste des pires aliments à base de lectines :

  1. Les pommes de terre (pommes de terre blanches ordinaires, pas les patates douces)
  2. Les haricots rouges
  3. Les aubergines
  4. Le soja
  5. Les lentilles
  6. Les poivrons (de toutes sortes)
  7. Le blé (gluten)
  8. Les pois
  9. Les tomates
  10. Les arachides
  11. Le maïs
  12. Le blé

Pourquoi les lectines posent-elles un tel problème ?

Selon le Dr Gundry, MD, auteur du livre « The Plant Paradox » (Le paradoxe des plantes) sur les lectines alimentaires :

«… nos microbiomes sont capables de manger des lectines…Nous avons tué la plupart de nos bonnes bestioles [qui dévoraient des lectines] avec des antibiotiques à large spectre … et des édulcorants artificiels … Juste un paquet d’édulcorant artificiel tue 50 pourcent des bactéries dans nos intestins. »

Les lectines sont controversées, mais l’augmentation des toxines dans notre environnement, le glyphosate dans nos aliments, les médicaments délivrés sur ordonnance et l’utilisation excessive d’antibiotiques, change la composition de nos microbiomes.

L’ironie à propos des lectines est qu’elles sont généralement associées à des aliments riches en nutriments. Par conséquent, renoncer aux aliments contenant des lectines signifie supprimer une grande variété d’aliments sains. Pour les végétaliens et les végétariens, cela signifierait éliminer de nombreux aliments qui fournissent les protéines nécessaires dans un régime sans viande.

Bien que les lectines aient été associées à une foule d’effets secondaires négatifs, il n’est pas nécessaire d’éliminer totalement tous les aliments riches en lectines de votre alimentation. Vous pouvez réellement réduire la teneur en lectine des aliments que vous mangez en modifiant la façon dont vous les préparez et en conservant leurs autres qualités.

Une fois préparé correctement, vous pouvez réduire la teneur en lectine dans les aliments. Les légumineuses de toutes sortes (haricots, pois, etc.) doivent être bien cuites pour réduire les lectines. L’un des moyens les plus rapides et les plus faciles de cuire les lectines à partir d’aliments consiste à utiliser un autocuiseur. Assurez-vous que les haricots sont bien cuits. Les haricots rouges possèdent l’un des taux de lectines les plus élevé et quelques haricots rouges insuffisamment cuits peuvent vous rendre très malade !

Le trempage et la germination des grains et des graines sont également efficaces pour réduire le contenu en lectine. Les graines et les haricots peuvent être trempés pendant 24 heures, rincés et drainés fréquemment, puis germés. La germination diminue la teneur en lectine, en anti-nutriments divers et augmente la nutrition.

La fermentation est un autre excellent moyen de réduire les lectines tout en augmentant les bactéries bénéfiques.

Toutefois, si vous avez des problèmes de santé graves tels que des troubles auto-immuns, digestifs ou cœliaques, qui sont tous liés aux lectines dans votre alimentation, il vaut mieux les éviter.

Si vous abandonnez les lectines pour voir si cela améliore votre santé, cela peut prendre un certain temps. La plupart des gens remarquent une différence en moins de deux semaines, mais il faut parfois deux, trois, quatre, cinq ou même six mois pour retrouver vraiment la santé de l’intestin. Si vous utilisez des aliments à haute teneur en lectine pour obtenir des protéines, vous devriez essayer d’incorporer d’autres protéines animales d’animaux naturellement élevées dans votre alimentation.

Une note supplémentaire :

– Ne confondez pas les « lectines » avec les « leptines » ou la « lécithine ».

– Les LECTINES sont une substance protéique présente dans les aliments qui peut irriter l’intestin.

– Les LEPTINES qui sont liées à la satiété sont une hormone de la faim et du sentiment de satiété.

– La LÉCITHINE est un type nutritionnel de graisse présent dans le soja et d’autres aliments bénéfiques pour le fonctionnement du cerveau.

 

Références :
https://draxe.com/leaky-gut-diet-treatment/?utm_campaign=feed-posts&utm_medium=social&utm_source=facebook&utm_content=draxe&fbclid=IwAR3GcYh8QFHPJhgxLZNrmQc0QgOEvlojEEMguHL6ve_zzvNq3PicVgh1rcY https://www.healthline.com/nutrition/dietary-lectins#section6
https: //www.mindbodygreen.com/articles/lectin-free-diet-dr-gundry
https://draxe.com/lectins/

A propos Détective Nutrition

Mike Geary est spécialiste en nutrition certifié et entraîneur personnel certifié depuis plus de 15 ans. Il étudie la nutrition et l'entraînement depuis près de 25 ans, depuis qu'il est jeune adolescent. Mike est originaire de Pennsylvanie, mais amoureux de la montagne il réside maintenant dans l'Utah. Mike est un passionné d'aventure et quand il ne passe pas son temps à faire du ski, du VTT, de la randonnée ou du paddleboard sur le lac, il apprécie le parachutisme, le rafting, le pilotage d'un avion de chasse italien (sérieux), la plongée sous-marine, de l'héli-ski et Voyager à travers le monde tout en appréciant l'apprentissage de différentes cultures. À l'âge de 40 ans, Mike se sent maintenant plus sain, plus fort et plus énergique qu'à l'âge de 20 ans... Tout cela en raison d'un mode de vie sain et d'une excellente nutrition !

Vérifier également

6 raisons effrayantes pour réduire votre consommation d’eau citronnée

Le blog d’aujourd’hui est tiré du blog de mes amis de Horizonbienetre.com, un des plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez-nous s.v.p. à quelle adresse e-mail vous l’envoyer :

Nous détestons les SPAMS et vous promettons de garder votre e-mail totalement privé.