samedi , 18 septembre 2021
Accueil / Anti-âge / Porc, Bœuf ou Poulet : Pourquoi le BOEUF gagne à plate couture le poulet et le porc en matière des bienfaits pour la santé et pour l’environnement

Porc, Bœuf ou Poulet : Pourquoi le BOEUF gagne à plate couture le poulet et le porc en matière des bienfaits pour la santé et pour l’environnement

Par : Mike Geary

Scientifique environnemental, hydrogéologue et nutritionniste — coauteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de Graisses Le Top 101 des aliments qui combattent le vieillissement ~ Stoppez votre Diabète ~ La Vérité sur la Testostérone (*nouveau !!!)

J’ai reçu beaucoup de questions ces derniers temps sur les différences d’apports nutritifs entre diverses viandes telles que le bœuf, le poulet et le porc, ainsi que des questions sur mes affirmations selon lesquelles les huiles végétales et l’excès d’oméga-6 des graisses en général (principalement de l’acide linoléique oméga-6) sont en fait pires que le sucre pour nous.

Donc, dans l’article d’aujourd’hui, je vais simplement me plonger dans les différences dramatiques entre les aspects nutritionnels du bœuf, du poulet et du porc, et également déterminer lequel est le meilleur d’un point de vue environnemental. Je prévois de publier prochainement un article complet sur le sujet du danger des huiles végétales.

Examinons d’abord rapidement les différences nutritionnelles et environnementales entre les 3 viandes les plus populaires, que la plupart des gens mangent, à savoir le poulet, le porc et le bœuf.

Je vais vous montrer pourquoi le BŒUF est en fait beaucoup plus sain sur le plan nutritionnel pour nous (ET aussi sain et durable sur le plan environnemental) que tout type de poulet ou de porc.

Tout d’abord, la grande majorité des poulets et des porcs en Occident sont élevés dans des exploitations fermées où les animaux ne voient jamais la lumière du soleil ni l’air frais, et sont nourris avec un régime généralement composé à 100 % de céréales et de soja. À cause de ce régime à 100% constitué de céréales et de soja avec lesquels les poulets et les porcs sont nourris en occident, la teneur en acide linoléique oméga-6 des poulets et des porcs est extrêmement élevée (environ 18 à 20 %).

(Remarque : vous ne voulez pas AJOUTER plus d’oméga-6, car la plupart des occidentaux en consomment déjà 8 à 10 fois trop, et l’excès d’oméga-6 est l’une des principales causes de la plupart des maladies dégénératives telles que les maladies cardiaques, le diabète, et contribue même au processus de cancer et à la maladie d’Alzheimer).

Comparez ces pourcentages d’oméga-6 dans le poulet et le porc avec le pire bœuf sorti d’une usine d’engraissement, qui ne contient qu’environ 2 à 3 % d’acide linoléique oméga-6, montre un énorme bénéfice du bœuf et montre que le poulet et le porc contiennent environ 7 à 10 fois plus d’oméga-6 inflammatoires que le bœuf. Donc, quand il s’agit de profils gras, le bœuf gagne haut la main ! Et ce n’est pas seulement une question de mauvais oméga-6…

La graisse de bœuf est l’une des sources les plus riches de gras saturé sain particulièrement appelé acide stéarique, qui, selon les études, réduit votre appétit (fournit un signal de satiété fort pour que vous mangiez automatiquement moins de calories), tout en ayant une relation directe avec la perte de graisse abdominale… En fait, une étude sur des rats a montré que les rats qui mangent plus d’acides gras oméga-6 GAGNENT de la graisse corporelle, alors que les rats qui mangent beaucoup d’acide stéarique (qui est riche dans le bœuf) PERDENT une quantité importante de graisse abdominale.

Cela ne me surprend pas du tout, car j’ai personnellement remarqué que pendant les périodes où je mange beaucoup de bœuf (1 à 2 kg de bœuf par jour), je deviens nettement plus maigre dans la région abdominale avec des abdos plus visibles dans la zone inférieure.

Un autre avantage pour le bœuf est qu’on estime qu’il possède environ 2530 % de densité nutritionnelle en plus (vitamines et minéraux) que le poulet ou le porc, principalement en raison de l’alimentation plus saine que reçoivent les bovins pendant la majeure partie de leur vie, par rapport aux régimes composés à 100 % de céréales et aux régimes à base de soja que consomment les poulets et les porcs pendant la majeure partie de leur vie.

De plus, TOUS les bovins destinés à la viande vivent toute leur vie À L’EXTÉRIEUR, à l’air frais et au soleil, et TOUS les bovins sont pâturés pendant environ 80 à 85 % de leur vie, même s’ils finissent dans une usine d’engraissement extérieure pour les derniers mois de leur vie. Encore une fois, les poulets et les porcs passent généralement toute leur vie dans des fermes industrielles à l’intérieur, mais cela ne se produit PAS dans l’industrie bovine pour la production de viande bovine.

Consultez le livre Defending Beef, écrit par un végétarien devenu éleveur, si vous voulez vraiment comprendre la réalité de l’industrie bovine et à quel point elle est supérieure à la fois sur le plan nutritionnel et environnemental par rapport à l’industrie du poulet et du porc.

Bien que le bœuf fini à l’herbe soit meilleur à mon avis pour des raisons environnementales et une densité légèrement plus nutritive que le bœuf fini en usine d’engraissement, la meilleure décision à l’épicerie si vous ne pouvez pas vous le permettre (ou que vous n’en trouvez pas près de chez vous ou que vous ne voulez pas commander en ligne), est de choisir une forme conventionnelle de bœuf qui sera toujours supérieure au poulet et au porc, à la fois sur le plan nutritionnel et environnemental.

De plus, je pense que je dois clarifier ce qui se passe avec la « finition en usine d’engraissement » pour le bœuf, lorsque vous choisissez le bœuf conventionnel par rapport au bœuf fini à l’herbe… D’une part, dans le bœuf conventionnel, les parcs d’engraissement de finition sont À L’EXTÉRIEUR, donc les bovins sont exposés à l’air frais et au soleil (contrairement à ce qui se passe dans les fermes industrielles en intérieur avec des poulets et du porc)… Non seulement cela, mais alors que les poulets et les porcs sont nourris à 100% de céréales et de soja,  les bovins finis ne reçoivent qu’une ration d’environ 40 à 50 % de céréales dans la plupart des cas, alors que le reste de leur alimentation dans un parc d’engraissement peut être constitué de matières telles que le foin, la luzerne, les résidus de récolte et d’autres matières végétales non comestibles que les humains ne peuvent pas manger, mais le bétail se transforme miraculeusement en calories riches en nutriments pour nous, grâce à leur processus de fermentation produit par leurs estomacs.

Ainsi, bien que le bœuf fini en usine d’engraissement, nourris au grain, soit inférieur à la fois du point de vue environnemental et nutritionnel au bœuf fini à l’herbe, il est toujours meilleur que le poulet et le porc.

Notez que tous les avantages du bœuf que j’ai mentionnés dans cet article s’appliquent également à toute autre viande rouge « ruminante », comme le bison, le wapiti, le yack, le cerf, l’agneau, etc. Il convient de noter que la plupart des ruminants (viande rouge) sont élevés sur des terres qui ne peuvent de toute façon pas être utilisées pour les cultures, car la terre est trop escarpée, sèche, rocheuse, etc. Ainsi, le bétail produit des aliments incroyablement nutritifs pour les humains sur des terres qui ne pourraient pas être utilisées pour les cultures de toute façon.

De plus, d’un point de vue environnemental, le pâturage en rotation du bœuf, du bison et de l’agneau est LA forme d’élevage la plus écologiquement durable et la plus bénéfique qui soit… Point ! Ce que la plupart des végétaliens ne comprennent pas, c’est que la plupart des cultures végétales sont en fait assez destructrices pour le sol, les eaux souterraines, les eaux de surface et les écosystèmes. Pensez à ces milliers d’acres de champs de maïs, de soja et de blé (ou à tout champ de céréales ou de haricots)… toutes ces monocultures végétales sont essentiellement des écosystèmes MORTS, où non seulement les oiseaux, les rongeurs et autres animaux sauvages sont chassés ou poussé hors de la zone, mais même les bactéries et les champignons du sol sont considérablement endommagés par le labour, les pesticides, les herbicides et d’autres aspects courants de l’agriculture à base de plantes.

Et ce n’est pas seulement la culture de céréales et de haricots qui est destructrice pour l’environnement et les écosystèmes… D’autres exemples d’agriculture destructrice à base de plantes seraient les fruits tropicaux, où, dans de nombreux cas, les forêts natives ont été détruites pour cultiver ces fruits tropicaux, ou les cultures comme les amandes et le riz qui sont les plus gros consommateurs d’eau de l’agriculture, ou le riz qui est l’un des plus gros producteurs de méthane de toute l’agriculture, ou les fermes d’avocatiers qui ont détruit les écosystèmes au Mexique.

Les exemples de l’agriculture destructrice à base de plantes pourraient continuer indéfiniment, mais les végétaliens oublient commodément tout cela et essaient de blâmer tous les problèmes mondiaux sur la viande. Et comme vous pouvez le voir dans cet article (au moins dans le cas du bœuf, du bison, de l’agneau et d’autres viandes rouges), je soutiens que la viande ROUGE nourrie à l’herbe est en fait le type d’agriculture le plus respectueux de l’environnement et le plus durable qui soit, nettement plus durable que presque n’importe quel type d’agriculture à base de plantes.

Avec le pâturage en rotation du bétail, des bisons, des moutons et d’autres ruminants, les écosystèmes des prairies sont préservés, le sol est protégé de l’érosion, les eaux souterraines et de surface sont protégées et la diversité écologique reste élevée dans les zones broutées par le bétail et autres ruminants. Un pâturage en rotation approprié séquestre également une quantité massive de carbone de l’atmosphère et la stocke dans le sol, faisant de la viande ROUGE nourrie à l’herbe l’une des meilleures solutions au changement climatique à mesure que nous progressons.

En fait, le bilan carbone du bœuf nourri à l’herbe est généralement négatif, même après avoir pris en compte le méthane produit par le bétail, ce qui fait du bétail, des bisons et des moutons le type d’agriculture le plus important pour réduire le carbone dans notre atmosphère. Je sais que ce n’est pas ce que vous entendez dans les médias et dans les documentaires de propagande végétaliens, mais c’est parce que les cinéastes et militants végétaliens ne sont pas des pédologues et n’ont généralement aucune éducation environnementale.

Les raisons pour lesquelles le bétail et les bisons sont si bénéfiques pour la capture du carbone dans le sol, est une science faite de nuances et je pourrais développer les aspects scientifiques détaillés de ce sujet dans de futures newsletters, mais cela a essentiellement à voir avec la façon dont les animaux ruminants interagissent avec les herbes, (améliorant les cycles de croissance et de décomposition des prairies), l’excrétion des racines, ainsi que les bactéries et les champignons dans le sol, créant du carbone stable dans le sol à partir du carbone qui a été extrait de l’atmosphère.

En fait, un exemple élogieux d’une ferme presque parfaite est White Oak Pastures en Géorgie sur 3200 acres, qui a prouvé par l’analyse du sol avoir augmenté le carbone du sol par 10 au cours des 20 dernières années (de 0,5 % de carbone du sol il y a 20 ans, jusqu’à 5 % de carbone du sol actuellement), le tout dû à la magie du pâturage en rotation des animaux. Il y a d’autres fermes incroyables comme celle-ci qui enferment d’énormes quantités de carbone de l’atmosphère et mettent ce carbone dans le sol, tout en protégeant le sol et l’approvisionnement en eau, et en fournissant une alimentation plus saine… quelques autres excellents exemples sont les fermes Polyface en Virginie, Belcampo fermes en Californie, Roam Ranch au Texas, et bien d’autres encore.

Si vous voulez être VRAIMENT en bonne santé, tout en protégeant notre environnement, la viande rouge nourrie à l’herbe de bœuf, de bison, d’agneau, etc. est l’aliment le plus sain que vous pouvez manger pour vous et pour la planète !

Bien que j’ai décrit les différences entre le poulet, le porc et le bœuf dans cet article, nous avons également un article détaillé sur notre blog sur le poulet et le bœuf, que vous pouvez lire plus en détail.

Voici quelques articles supplémentaires sur ces sujets connexes…

  1. Si vous mangez végétalien, voici comment vous pourriez détruire votre santé digestive
  2. Pourquoi les végétaliens nuisent-ils à l’environnement PLUS que les mangeurs de viande nourris à l’herbe (la plupart des végétaliens ne comprennent pas cet aspect)
  3. Pourquoi les végétariens et les végétaliens peuvent vieillir plus vite (controversé, mais vrai)
  4. Fausse viande ou vraie viande (ne vous faites pas arnaquer par toutes ces fausses viandes qui ne sont que de la malbouffe complète)

Aussi, veuillez PARTAGER cet article avec tous vos amis et votre famille qui aimeraient profiter de cette petite diatribe d’aujourd’hui, ou en tirer profit, ainsi que les articles auxquels vers lesquels j’ai fait un lien. Cela, pourrait très bien SAUVER la santé de quelqu’un tout en améliorant notre environnement !

 

A propos Détective Nutrition

Mike Geary est spécialiste en nutrition certifié et entraîneur personnel certifié depuis plus de 15 ans. Il étudie la nutrition et l'entraînement depuis près de 25 ans, depuis qu'il est jeune adolescent. Mike est originaire de Pennsylvanie, mais amoureux de la montagne il réside maintenant dans l'Utah. Mike est un passionné d'aventure et quand il ne passe pas son temps à faire du ski, du VTT, de la randonnée ou du paddleboard sur le lac, il apprécie le parachutisme, le rafting, le pilotage d'un avion de chasse italien (sérieux), la plongée sous-marine, de l'héli-ski et Voyager à travers le monde tout en appréciant l'apprentissage de différentes cultures. À l'âge de 40 ans, Mike se sent maintenant plus sain, plus fort et plus énergique qu'à l'âge de 20 ans... Tout cela en raison d'un mode de vie sain et d'une excellente nutrition !

Vérifier également

11 signes sournois de niveaux faibles en progestérone (important aussi pour les hommes)

par Cat Ebeling — coauteur de best-sellers : La Cuisine Brûleuse de Graisses,~ Le Top 101 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Demandez votre copie GRATUITE en nous indiquant votre adresse email : 

Vos informations restent totalement privées.