samedi , 20 avril 2019
Accueil / Anti-âge / Vos huiles de cuisson… Les bonnes vs les mauvaises (La vérité pourrait vous surprendre !)

Vos huiles de cuisson… Les bonnes vs les mauvaises (La vérité pourrait vous surprendre !)

Par Mike Geary – Entraîneur personnel diplômé, spécialiste en nutrition diplôméAuteur du best-seller : Tout sur les Abdominaux Coauteur : La Cuisine Brûleuse de Graisses, Le Top 101 des Aliments qui COMBATTENT le VieillissementStoppez votre Diabète\

Certaines de ces huiles sont bonnes pour la santé et d’autres sont TRÉS malsaines ! Huile de soja, d’olive, de noix de coco, de maïs, etc. Voyons cela de plus prêt. 

Pourquoi certaines huiles et matières grasses que vous utilisez certainement pour faire votre cuisine ou vos pâtisseries sont-elles nuisibles et d’autres pas ?

Voici de quoi il s’agit…

Beaucoup de gens semblent penser qu’une étiquette indiquant « huile végétale » est sans danger pour eux. ET BIEN PAS DU TOUT !

La plupart des huiles étiquetées sous le nom de « huile végétale » sont en fait de l’huile de soja très raffinée (transformée sous haute température, sous pression et avec des solvants industriels)… il peut parfois aussi y avoir des huiles hautement raffinées de coton, de carthame, de maïs, de pépins de raisin et d’autres huiles encore.

Dans la plupart des cas, la quasi-totalité de ces huiles traitées NE SONT PAS SAINES du tout. Je vais vous expliquer pourquoi ci-dessous.

Si vous achetez des produits alimentaires transformés ou de la nourriture frit, vous pouvez généralement être certains que ces huiles malsaines sont utilisées pour préparer ces aliments (ou pire, des versions de ces huiles hydrogénées pourraient être utilisées… aka – huiles transformées !).

Vous avez peut-être aussi acheté certaines de ces huiles pour vos préparations.

Le problème avec l’huile de soja, de coton, de maïs, de pépins de raisin, de carthame, et autres huiles similaires, c’est qu’elles sont principalement composées de matières grasses polyinsaturées, ce qui les rend vulnérables à l’oxydation et la production de radicaux libres, lorsqu’elles sont exposées à la chaleur et la lumière.

Les huiles polyinsaturées transformées sont les plus inflammatoires pour l’organisme, en raison de leur forte réactivité à la chaleur et la lumière. Cette inflammation cause beaucoup de problèmes internes tels que les maladies cardiaques, le diabète et autres maladies dégénératives.

Note : pas de problème si les graisses polyinsaturées ne sont pas transformées dans les aliments entiers, tels que les noix et diverses graines par exemple. Dans ce cas ce n’est pas inflammatoire mais une grande source de bonnes graisses polyinsaturées. Soit dit en passant, les oméga-6 et oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés. Votre meilleure option est de choisir des noix et des graines brutes, dans la mesure du possible, pour éviter l’oxydation des acides gras polyinsaturés qui peut se produire pendant la cuisson des noix et des graines. Gardez à l’esprit que certaines noix sont pour la plupart monoinsaturées, (ex les noix de macadamia), du coup une noix grillée ou nature est moins problématique pour les noix très moninsaturées.

Cependant, toutes les huiles végétales énumérées ci-dessus sont en général fortement rafinées au cours de leur transformation, de sorte qu’elles soient déjà inflammatoires avant que vous ne cuisiniez avec (ce qui entraine encore plus de dégâts).

Voici l’ordre réel de stabilité des graisses sous la chaleur et la lumière (de la moins à la plus stable) :

1. polyinsaturées
2. monoinsaturées
3. saturées

Voici quelque chose que les professionnels de santé conventionnels ne vous diront jamais :

Les graisses saturées sont en fait des huiles plus saines pour cuisiner !

Pourquoi ? Parce qu’elles sont beaucoup plus stables et moins inflammatoires que les huiles polyinsaturées.

C’est pourquoi les huiles tropicales comme les huiles de palme et de coco sont meilleures pour la cuisson. Elles ont très peu d’acides gras polyinsaturés et sont principalement composées de graisses saturées naturelles, les moins réactives à la chaleur et la lumière. Par conséquent se sont les moins inflammatoires pour l’organisme, après cuisson des aliments.

C’est également pourquoi le beurre naturel (PAS la margarine) est une des meilleures graisses pour la cuisson. Cela va directement à l’encontre de ce que vous pouvez entendre de professionnels de santé pour vous maintenir en bonne santé. La plupart d’entre eux ne comprennent pas vraiment la biochimie des lipides et croient à tort que les graisses saturées sont mauvaises pour vous… alors qu’en fait, elles sont effectivement neutres dans la plupart des cas. Les graisses saturées des huiles tropicales sont en fait bonnes pour vous car elles contiennent essentiellement des triglycérides à chaîne moyenne (TCM) qui sont absentes dans la plupart des régimes alimentaires.

En fait, l’acide laurique est l’une des plus abondante en TCM dans les huiles tropicales, elle est connue pour renforcer le système immunitaire. L’acide laurique est même actuellement étudié dans le contrôle des maladies contagieuses.

Pour résumer… vos meilleures graisses de cuisson sont généralement le beurre ou les huiles tropicales comme l’huile de palme ou de coco. L’huile d’olive (extra vierge de préférence) est ok pour une durée de cuisson inférieure, car c’est une graisse monoinsaturée, donc moyennement stable. Les huiles polyinsaturées comme le soja, le pépin de raisin, le coton, le carthame, etc, sont les moins saines pour la cuisson.

Voici mes choix sur des huiles de cuisson très saines que j’utilise :

– Huile de coco vierge
– Huile d’olive extra vierge
– Véritable beurre 
(si possible Bio)

Bien sûr, tout cela dit… nous devrions garder à l’esprit que tenter de minimiser vos cuissons avec des huiles peut aider à réduire les calories. Cuisiner avec des huiles, avec modération, est ok et peut réellement aider à satisfaire votre appétit, mais attention à ne pas en faire trop et que les calories ne puissent pas s’accumuler rapidement.

Aussi, ne vous faites pas duper par un marketing trompeur qui vous dit que l’huile de soja est bonne pour votre santé – Ce n’est PAS vrai !

 

A propos Détective Nutrition

Mike Geary est spécialiste en nutrition certifié et entraîneur personnel certifié depuis plus de 15 ans. Il étudie la nutrition et l'entraînement depuis près de 25 ans, depuis qu'il est jeune adolescent. Mike est originaire de Pennsylvanie, mais amoureux de la montagne il réside maintenant dans l'Utah. Mike est un passionné d'aventure et quand il ne passe pas son temps à faire du ski, du VTT, de la randonnée ou du paddleboard sur le lac, il apprécie le parachutisme, le rafting, le pilotage d'un avion de chasse italien (sérieux), la plongée sous-marine, de l'héli-ski et Voyager à travers le monde tout en appréciant l'apprentissage de différentes cultures. À l'âge de 40 ans, Mike se sent maintenant plus sain, plus fort et plus énergique qu'à l'âge de 20 ans... Tout cela en raison d'un mode de vie sain et d'une excellente nutrition !

Vérifier également

Le Top 3 des choses à ÉVITER au restaurant pour rester mince et en bonne santé

Par Mike Geary – Entraîneur personnel diplômé, spécialiste en nutrition diplômé Auteur du best-seller : Tout sur les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez-nous svp à quelle adresse email vous l’envoyer :

 

Nous détestons les SPAM et promettons de garder votre email en sureté.